Les pathologies

La médecine chinoise étant une science à part entière, elle peut répondre à toutes les maladies, ponctuelles ou chroniques. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle peut tout guérir, mais aucune médecine actuellement ne peut avoir cette prétention. Dans certains cas, elle sera utilisée comme moyen thérapeutique unique pour traiter la maladie et dans d’autres, elle sera un complément au traitement occidental pour améliorer les conditions de vie du patient en renforçant son état, permettant ainsi de favoriser la guérison ou le cas échéant, de ralentir l’évolution de la maladie et d’en atténuer ses effets.

Voici un exemple d’affections (non exhaustif) où la médecine chinoise a démontré son efficacité :

  • Système nerveux  central : fatigue (physique et psychique), troubles du sommeil, stress, anxiété, troubles de l’attention…
  • Système respiratoire, ORL : toux, asthme, bronchite, rhume, rhinopharyngite, sinusite, allergies, essoufflement…
  • Système digestif : troubles digestifs, gastrites, nausées, ballonnements, constipation, diarrhée, troubles intestinaux…
  • Système ostéo-articulaire : arthrose, rhumatismes, douleurs tendino-musculaires, entorse, douleurs de dos, sciatique…
  • Système dermatologique : acné, zona, eczéma, psoriasis, herpès…
  • Système cardio-vasculaire et circulatoire : hypertension, palpitations, maladie de Raynaud, jambes lourdes et douloureuses…
  • Système urinaire : infections urinaires, troubles de la miction…
  • Système gynécologique : troubles menstruels, douleurs des règles, ménopause…
  • Autres : maux de tête (céphalées), migraines, bouffées de chaleur, transpirations excessives et nocturnes, troubles de la sexualité…

Rappelons qu’il s’agit ici d’une liste très limitée et que la médecine chinoise, à défaut de tout soigner, peut être utile et améliorer l’état de santé du patient dans pratiquement tous types de maladies, des plus simples aux plus complexes.

Pathologies